François Caucheteux - LiberEdition

Aller au contenu

Auteurs

La première chose à apprendre pour un écrivain c'est l'art de transposer ce qu'il sent dans ce qu'il veut faire sentir. Les premières fois c'est par hasard qu'il réussit. Mais ensuite il faut que le talent vienne remplacer le hasard. Il y a ainsi une part de chance à la racine du génie.” Albert Camus

François Caucheteux


Intéressé par l'écriture depuis ma plus tendre enfance, j'ai composé des poèmes.
Le premier "Le moineau" je l'ai écrit à 12 ans. Toute ma classe a dû l'apprendre et le réciter.
J'ai ensuite pondu des tas de courriers pour mes collègues, amis, familles et connaissances.
Au cours de mes activités professionnelles d’entrepreneur et d’agent immobilier, j'ai aussi rédigé des contrats, des cahiers de charges, des cours de formation...
Beaucoup me considéraient comme l’écrivain dans la famille.
Je n'écrivais pas toujours dans des styles ce qui me passionnaient.
Poursuivi par ma sensibilité et encouragé par la réputation qu'un grand nombre m’attribuait, j’ai enfin décidé d’écrire pour d’autres motifs que des impératifs professionnels ou autres.
C’est ainsi que depuis 2016, je fréquente l’Atelier d'Ecriture Créative de Françoise Villers à Andrimont (Belgique)
De temps en temps, je propose ma participation à certains concours de nouvelles en Belgique et en France. Il m’arrive aussi d'imaginer quelques contes pour enfants.
J'ai participé à plusieurs concours de nouvelles.
En 2018, j'ai été couronné du 1er prix catégorie adulte au Concours de Nouvelles de la Ville de Theux (Belgique) avec le texte :
"Quel gâteau Lambert" que vous pourrez découvrir sur mon blog.
A Paris, en mars 2021, "De l'eau, Deleau" a été sélectionné et édité dans le recueil N°IV des Editions Nouvelles.
J'ai aussi commis trois livres (deux romans et un récit):
1- Rompez soldat (récit)
2- Périculum Vitae (roman)
3- Robinson crut Zoé (roman) qui est en passe d’être édité.
En février 2016, j'ai créé un groupe culturel de défense intitulé :
" Sauvons le Grand Théâtre" (de Verviers) sur Facebook.
Ce rassemblement de sympathisants compte plus de 2.450 membres.
J'ai bénéficié de l'appui de nombreux artistes dont les Frères Taloche, Patrick Sébastien et Stéphane Bern.
Grâce aux efforts de tous les verviétois concernés, ce bâtiment majeur de la culture dans l'arrondissement de Verviers datant de 1892, vient d'obtenir le Certificat de Patrimoine de la Région Wallonne. Il sera bien restauré.
Sa restauration est inscrite au budget pour un montant de plus de 32.000.000 €.

Lauréat du concours de nouvelles 2021-2022 organisé par LiberEdition et Femmes Actives Magazine avec la nouvelle : "La dent de coq"
Retourner au contenu